PAGE D’ACCUEIL

Avant-propos 

Chers auteurs,

nous voilà au départ de la troisième édition de notre Prix. Nous avons encore dans nos yeux la cérémonie de remise des prix de l’année dernière, qui a réuni plus de 250 personnes, gagnants et public, mais nous espérons faire encore mieux cette année!

Nous avons donc apporté des modifications du règlement qui sont déjà visibles sur notre site: abandonné la section “poésie en langue vernaculaire” (nous allons très probablement lancer un concours distinct), nous avons séparé la Fiction de la Non-Fiction, afin de les inclure dans deux sections différentes. Nous avons décidé d’avancer la date de présentation des œuvres, du 20 mai au 2 mai, pour permettre une meilleure diffusion et donc une meilleure évaluation des oeuvres par les jurés.

“La culture tue l’ignorance, mais ce n’est pas un crime” est mon slogan en faveur de la Culture, la vraie, celle des livres écrits, des histoires vraies ou inventées, de la non-fiction, de la poésie, des nouvelles. L’homme doit toujours maintenir son identité en tant qu’être humain, ne pas succomber à la technologie qui tente de s’emparer même de son intelligence! Nous vivons à une époque de transformations profondes où aux soucis quotidiens s’ajoutent de l’anxiété et, pourquoi pas, un certain malaise devant notre vie future. La culture reste un rempart essentiel pour affronter ce changement auquel nous devons faire face et ne pas le rejeter. Une culture verticale et non horizontale, seulement, comme nous essayons de planifier au point de départ, peut nous éviter d’être tous aplatis et standardisés. La valeur d’un livre est et reste une valeur unique, indivisible, inaliénable, ainsi que l’auteur, ses idées, sa vie, ses œuvres.

Les Etats-Unis d’Europe ont surtout été créés pour éviter des guerres fratricides entre nations voisines: il semble que nous ayons réussi, car depuis plus de soixante-dix ans, il n’y a plus de guerres en Europe, mais la paix est un problème mondial, et même aujourd’hui il y a trop de foyers d’incendie allumés qui pourraient donner lieu à un conflit final! Nous devons toujours être sur nos gardes, sentinelles d’un monde qui ne comprend pas encore, sur ce problème épineux qui a toujours affligé l’humanité. La section Poésie pour la Paix accueille toutes vos ambitions, toutes vos angoisses, toutes vos solutions concernant ce sujet. Un poème peut-il changer le monde?

bien affectueusement

 

Le president

Massimo De Santis